Skip to content

La vie après le sport – et ensuite?

shutterstock_110918564

La fin de la saison de football étant proche, certains footballeurs envisageront sérieusement de se retirer. Peut-être que leur contrat ne sera pas renouvelé, que l’âge les rattrape ou qu’ils savent simplement que c’est le moment opportun de s’arrêter définitivement.

Se retirer du sport est difficile et même les plus grands athlètes peuvent avoir du mal. David Beckham, bien qu’ayant en apparence embrassé la vie sans efforts en 2013 après sa carrière dans le foot, a admis plus tôt cette année dans un entretien à l’émission Desert Island Discs de la BBC avoir également eu des doutes quant à la transition.

Comment peut-on donc aider les anciens athlètes dans cette situation difficile ? Une approche toute nouvelle, fondée sur la neuroscience et la psychologie, est utilisée pour aider les footballeurs, les joueurs de hockey sur glace professionnels et autres athlètes à poursuivre leur vie après le sport.

L’approche SCOAP est généralement appliquée pour former les cadres commerciaux, mais j’ai intégré ses principes à mon programme de coaching pour que les stars du sport ne souffrent pas de dépression post-carrière. Cette approche repose sur cinq besoins humains élémentaires, lesquels doivent être satisfaits pour qu’une personne soit performante et émotionnellement épanouie. Ces besoins sont : l’estime de soi, le contrôle, l’orientation, l’attachement et le plaisir. Si un athlète ou un sportif répond à ces besoins, il lui sera beaucoup plus facile de poursuivre sa vie après le sport.

L’une des raisons pour lesquelles David Beckham a pu opérer une transition plus facilement que certains de ses pairs est que ses cinq besoins SCOAP ont été satisfaits.

CONSEILS pour suivre l’approche SCOAP destinés aux athlètes qui se retirent (ou quiconque prenant sa retraite !) :

  1. Estime de soi : Séparez l’homme/la femme de l’athlète

Le premier besoin élémentaire de l’athlète qui se retire est l’estime de soi, un sens de sa propre valeur et la capacité de s’apprécier, de se reconnaître et de percevoir son propre statut.

Pour de nombreux athlètes, l’estime de soi est étroitement liée au fait d’être un athlète ou une star du sport. Aussi, lorsqu’ils tournent la page sur leur carrière sportive, tout ce qui leur conférait une bonne estime d’eux-mêmes disparaît du jour au lendemain.

L’estime que David Beckham avait pour lui-même ne se limitait pas à ce qu’il faisait sur le terrain. Il s’est rapidement fait connaître pour ses autres centres d’intérêts, étant ambassadeur de diverses multinationales et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF, mais aussi pour son rôle de père de famille.

Bien avant de mettre fin à votre carrière, commencez à chercher d’autres manières de renforcer votre estime de vous-même. Ne vous en remettez pas qu’au sport. Apprenez à mieux vous connaître et appréciez vos atouts en dehors du sport pour avoir une perception saine de vous-même.

  1. Contrôle : Ne laissez rien au hasard

Le second besoin fondamental est le contrôle.

Chacun désire avoir la sensation qu’il a un certain contrôle sur sa vie et qu’il peut faire ses propres choix librement. Si vous êtes contraint de vous retirer en raison d’une blessure ou de votre âge, vous n’avez aucun contrôle sur cette décision.

David Beckham s’est retiré alors qu’il était au sommet du football, ayant tout juste remporté le championnat de France. La décision venait de lui – même s’il a admis qu’elle n’avait pas été facile.

Ne laissez rien au hasard. Acceptez qu’à un moment ou l’autre vous devrez pendre votre retraite et commencez à anticiper dès maintenant.  Le jour venu, vous saurez ainsi où vous allez et aurez un certain contrôle sur la situation. En fait, il a été démontré que planifier sa carrière après le sport améliore les performances athlétiques.

  1. Orientation : Ayez conscience de vos valeurs

Un athlète qui prend sa retraite peut avoir l’impression d’avoir perdu sa famille – il se trouve littéralement exclu du vestiaire du jour au lendemain. Les fans qui étaient prêts à tout pour obtenir votre signature à présent vous regardent à peine. De nombreux athlètes finissent par se sentir perdus et seuls.

Comment David Beckham a-t-il satisfait son besoin d’orientation ? En tant que père de famille et Ambassadeur de l’UNICEF, il semble avoir toujours su comment contribuer et utiliser ses compétences et son statut d’ancienne célébrité pour se relier au monde.

Sachez ce que vous voulez dans la vie, quelles sont vos valeurs et comment vous vous inscrivez dans le tout. Recherchez des expériences nouvelles et significatives.

  1. Attachement : Ne vous en remettez pas à vos fans

En tant qu’athlète, vous êtes connecté à votre équipe, vos fans – vous n’êtes jamais seul. Vous ressentez une véritable sensation d’appartenance. Toutefois, lorsque vous vous retirez, vous ne faites plus partie de ce groupe et, sauf si vous êtes vraiment soutenu par votre famille et un cercle d’amis, vous aurez probablement la sensation d’un véritable vide.

David Beckham est entouré d’une famille et d’un vaste cercle d’amis qui le soutiennent et ne sont pas limités au monde du football. Même s’il admet avoir ressenti un vide, les effets ont été atténués. Entourez-vous des bonnes personnes et ne vous en remettez pas à vos fans et vos coéquipiers pour être sûr de ne pas vous retrouver isolé.

  1. Plaisir : N’oubliez pas pourquoi vous vous êtes lancé dans le sport

Pour de nombreux athlètes, il n’y a rien de tel que de franchir la ligne d’arrivée ou de marquer le but gagnant.

Et peut-être en sera-t-il toujours ainsi.

Toutefois, si vous avez activement poursuivi d’autres intérêts dès le début de votre carrière sportive, vous aurez bien plus de chances de retrouver des activités synonymes de plaisir.

De plus, sachez que vous n’êtes pas obligé d’arrêter le sport de votre choix simplement parce que vous êtes contraint de quitter la compétition. Vous pouvez toujours prendre du plaisir à pratiquer ce sport.

C’est ce changement d’état d’esprit qui est difficile pour nombre d’athlètes.

David Beckham a su trouver du plaisir à regarder ses enfants faire du sport mais aussi à poursuivre d’autres centres d’intérêts.

Lancez-vous dans d’autres sports ou soyez un coach pour d’autres sportifs. N’oubliez pas pourquoi vous vous êtes lancé dans le sport à l’origine. Quelles autres activités pouvez-vous faire qui vous combleront ?
Les stars du sport n’ont pas toutes les capacités, la marque et la sécurité financière qui ont profité à David Beckham ou à la star du tennis Roger Federer. Toutefois, la plupart des athlètes qui se retirent bénéficieront des principes SCOAP s’ils les appliquent très tôt à leur vie pour garantir une transition harmonieuse au moment de se retirer.

 

Pour savoir si vous êtes prêt à vous retirer, rendez-vous sur le site www.careeraftersport.com et répondez à un rapide questionnaire.

Contactez-moi pour en savoir plus sur mon Programme de transition professionnelle ou sur la manière d’utiliser l’approche SCOAP pour m’aider.

 

 

Share This Post

Étiquettes

Get Ready To Retire
Download My FREE Guide To Successful Retirement

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.